La phénoménologie en Sophrologie


La phénoménologie est un courant philosophique majeur apparu au 20ème siècle, avec le philosophe Husserl, et qui propose une nouvelle manière d’étudier la conscience grâce à la méthodologie phénoménologique.

Le Dr. Caycedo va adapter cette méthodologie pour étudier la conscience humaine en utilisant des attitudes sophrologiques telles que la « suspension du jugement » ou « épochè », qui consiste à laisser venir les « phénomènes » qui apparaissent durant la séance sans les juger, les comparer ou les interpréter.

Deux moments-clés des techniques sophrologiques illustrent en particulier la relation avec la méthode phénoménologique de Husserl :

1. Entre les différents exercices qui composent une technique sophrologique, sont ménagés des moments importants permettant au sujet d’accueillir sensations et sentiments vécus afin de ressentir son « monde intérieur ». Ces moments sont appelés « pauses phroniques ».

2. Après toute technique vient un temps d’expression orale ou écrite appelé « phénodescription » qui a pour but de recueillir les sensations et sentiments que l’on vient de vivre.

Les expériences vécues pendant les techniques sophrologiques aident à dévoiler, conquérir et transformer la conscience permettant une évolution positive de la conscience « pathologique » ou « ordinaire » vers la conscience sophronique.

Le « phénomène », définition :

Le phénomène, c’est ce qui apparait, ce qui se présente à la conscience sans préjugé, sans interprétation. Il est unique pour chaque personne.

C’est dans cet état d’esprit que la sophrologie et les techniques de la Méthode Caycedo nous amènent à une rencontre phénoménologique avec notre monde intérieur et notre monde extérieur. Il s’agit d’une rencontre, d’une découverte des sensations, pensées, images, émotions, comportements, et valeurs qui le composent, à travers de nouveaux phénomènes plus sereins et positifs.